Projet de loi sur la TE : Des fédérations PS interpellent le parti pour plus de réalisme.

Alors que le Sénat constate les progrès et les insuffisances du projet de loi du gouvernement sur la transition énergétique sur la « croissance verte » (cf #PLTECV), des fédérations PS, non tenues au politiquement correct, nuisance marquante de la France d’aujourd’hui, interpellent la direction du parti pour revoir d’urgence les erreurs stratégiques engendrées par les accords électoraux du moment.

 

Texte intégral de la contribution aux Etats Généraux du PS en novembre 2014, votée par la fédération des Hauts de seine (92) :

Thème : « Croissance et sociale-écologie »

« Au-delà des avancées du projet de loi sur la Transition Energétique, pour restaurer les équilibres naturels et sociaux, le PS doit conjuguer audace environnementale et réalisme industriel, indépendance énergétique et sortie des Français de la précarité énergétique, rétablissement des équilibres financiers et sage gestion des risques.

Décarboner l’énergie vers l’énergie renouvelable chaleur pour le chauffage quand c’est possible et l’énergie électrique (quitte à devoir l’augmenter si les économies d’énergie ne sont pas suffisantes) :

– Favoriser les véhicules électriques et hybrides rechargeables : accélérer le déploiement de prises de recharge, stimuler nos industriels, développer la filière des batteries

– Développer les réseaux de chaleur : géothermie, cogénération nucléaire (chauffage gratuit après 9 ans de retour sur investissement de la moitié de paris grâce à la chaleur non polluante inutilisée la centrale de Nogent sur Seine), accélération du solaire thermique dans le sud de la France (chauffage bon marché et écologique de l’eau chaude résidentielle)

– Rétablir l’équité de concurrence du gaz importé avec l’électricité nationale

– Maintenir l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation des gaz des schistes.

 

Energies renouvelable électriques : plutôt que la subvention des produits importés au travers d’une taxe sur l’électricité qui favorise l’investissement des plus fortunés au dépend des familles modestes :

Favoriser la R&D française : par exemple passer à 30% le rendement du solaire avant de le déployer massivement, imposer des normes de 25% pour les panneaux importés en Europe, développer l’hydroélectrique

Raisonner les lieux d’implantation du photovoltaïque et de l’éolien en fonction de l’ensoleillement et du vent, quitte à subventionner davantage d’autres énergies (ex. pompes à chaleur).

 

Innovation : on pourra explorer des domaines nouveaux :

– Faire confirmer après un débat public qu’un nucléaire de nouvelle génération assurant la sécurité et la limitation des déchets est possible, et engager alors des investissements plus ambitieux

– Sans perdre en qualité de vie, réduire les gaspillages par l’investissement rentable (isolation, optimisation…) et les solutions de stockage et lissage (ballons eau chaude, solaire thermique, chaudières hybrides électriques…), et l’optimisation intelligente des réseaux

– Le PS peut se distinguer de ses partenaires et concurrents en prônant la fin de l’écologie punitive et en conciliant le progrès avec la décroissance des pollutions. Nouvelles technologies, chauffage électrique au sol, déplacements à moindre couts, transports en commun, autant d’opportunités à développer. »

 

 

Fin

Rédaction : #PS92100 Boulogne Billancourt.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s