L’explication qui nous manque pour comprendre si le coût de l’électricité nucléaire augmente … ou en fait diminue régulièrement !

Comment contextualiser la déclaration récente « Le nucléaire coûtera de plus en plus cher en France » ?

Certain media répètent sans réflexion le constat, extrait du contexte, publié par la Cour des Comptes ici : qu’en est il en réalité ?

D’abord il faut rappeler que ce coût de production (par honneté elle aurait pu dire +16% en euros constants plutôt que. 20,6%) n’est pas égal au cout de l’électricité : le coût de production c’est 40% du prix de l’électricité. Reste: 40% de distribution et 20% d’impôts, taxes, CSPE,etc…

Ensuite, dire cela sans donner les clés de compréhension est une fausse vérité qu’un étudiant en économie détecte de suite.

Mis à part les 10 milliards post-Fukushima (il faudrait aussi considérer les dépenses correspondantes à faire pour réduire le risque Santé des centrales TAC brûlant du fuel, mais ça c’est mentalement pour le XXII° siècle..), ne restent que 45 milliards pour 58 réacteurs soit au bas mot un complément d’investissement de 20% pour chaque installation en moyenne: ça c’est le côté hausse.

Mais comme nous ne construisons pas assez de nouvelles tranches (un parc de 58 réacteurs amorti sur 60 ans correspond comptablement en moyenne à 1 tranche qui chaque année « sort » de sa période de remboursement du capital initial investi 30 ans plus tôt, c’est comme pour nous tous qui finissons juste de rembourser les emprunts de notre maison, notre trésorerie s’améliore subitement.
Or bien que Flamanville sera l’unique nouvelle tranche en 15 ans, au moins 4 anciennes tranches « sortent » chaque année courante en 2010-2020 et la réduction de charge d’amortissement l’emporte énormément sur la danseuse du Cotentin.
Donc en ce moment nous sommes en période de réduction très rapide des coûts annuel du nucléaire français, artificiel c’est vrai car résultant d’une carence des gouvernements envers l’intérêt du pays à prévoir au delà de l’échéance électorale suivante.

Si l’on décide de lisser les coûts sur 10-20 ans, d’un côté le coût d’installation (75% du coût du courant) monte en gros de 10 milliards pour Fukushima sur 58 tranches soit 0.15 milliards € par tranche coûtant en gros 4 Millions € par GW, ou 4% par rapport aux anciennes constructions, toutes choses restant égales par ailleurs. Mais comme leur durée de vie passe à 60 ans, théoriquement abaissant les coûts de 33%, on voit que la tendance en € constants est à la baisse, sans compter que l’expérience aidant d’autres réductions de coûts investissement + combustibles + exploitation en résultent sans tambour ni trompettes.

Il est clair que pour des journalistes ingnorants, tombant dans le panneau des professionnels de la désinformation comme Certains écologistes fondamentalistes, tirer à boulets rouges sur le Nuc leur donne de la copie et des primes de fin de mois, le tout pour cacher l’énormité des coûts réels et cachés des EnR s’accumulants sans bruit mais avec effets.

Mais comme les français sont plus matures, ils sont à 63% en faveur du Nuc et davantage chaque année…

Et ils ont raison.

Comme le rappelle Jean-Marc Jancovici sur France Info : http://www.franceinfo.fr/player/resource/476819-991117

« 8 réacteurs coutent 30 milliards €. L’Allemagne avoue avoir déjà dépensé 300 milliards € pour remplacer autant de production en EnR (facteur 10, pour les meilleurs spots et sans backup ou réseau, soit pour l’avenir un « facteur 20 à 40 »).

Sachant qu’une prolongation d’un réacteur coutera entre. 0,6 et 0,9 milliards d’euro, soit 7 milliards € pour 8 réacteurs, on gagne donc un facteur 4 en prolongeant nos centrales.

Encore faudra-t-il inciter nos présidents à augmenter un peu notre facture pour provisionner leur remplacement ultérieur par des EPR puis des surgénérateurs.

De quoi éviter de se ruiner en inutile EnR élec intermittente et rendre possible l’énorme investissement dans les énergies renouvelables chaleur et notre conversion à l’électrique, de quoi baisser de 80% à 50% la part du nucleaire dans les énergies décarbonées d’ici 2050. Le fameux et vertueux 50/50 avec les EnR !

C’est ça ou le FN au pouvoir dans les 20 ans … C’est l’économie qui rend possible la démocratie.

 

 

Pour en savoir plus sur les coûts de l’EPR comparé aux EnR : voir la n°48 ici sur le site « Quelques idées reçues sur l’énergie »

20140529-114118.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s