Désintox : Décryptage de la désinformation anti-nucléaire sur France 3 le 4/10/2013

France 3 a donné ce soir des gages à une fraction du pouvoir actuel : Les Verts.

En effet, la France réalise progressivement que certains font fausse route en voulant diminuer le nucléaire au lieu de l’augmenter.

Il faut donc rapidement remobiliser les consciences.

On s’assoit sur la vérité ? On extrait des propos du contexte ? On ne donne la parole qu’aux anti les plus idéologues ? Qu’importe pourvu qu’on satisfasse une partie de l’audience.

Aucune distance, aucun droit de réponse, on manipule sans vergogne. Mais peut-être certains veulent entendre les deux versions ?

C’est pourquoi, pour ceux qui souhaitent se faire une opinion à charge mais aussi à décharge, voici quelques décryptages de cette manipulation :

 

1) Amalgame entre nucléaire  civil et militaire.

Si la naissance d’une technologie vient souvent des militaires (internet, …), sa contribution à l’émancipation humaine n’en est pas moins possible et légitime. Tout outil peut être mal utilisé. A nous de saisir cette chance pacifiquement.

La prolifération nucléaire n’est pas un argument valable pour rejeter le civil. N’importe quel état qui veut la bombe n’a pas besoin du civil pour s’en doter. ce fut le cas en Israel, et le plus souvent ailleurs.

L’opacité militaire a forcément mis du temps avant de quitter le civil. Depuis l’ASN, nous bénéficions d’un bonne transparence.

 

2) Montrer la candeur de 1950 pour se moquer du progrès.

Etre obligé de montrer des images très anciennes, faisant miroiter qu’on multipliera les récoltes en utilisant l’atome est instructif sur les procédés et argument éculés qu’on mobilise pour chercher à justifier son propos…

L’Homme apprend en marchant. Cela prend du temps. Comment nier que le confort nous vient de la science ? Certe, des effets pervers nécessitent correction, mais bien peu à coté des bénéfices (durée de vie en bonne santé, souffrances en baisse, émancipation humaine du fait du confort matériel).

Il est temps d’accomplir cette mutation vertueuse : les énergies fossiles (70% du mix) doivent céder la place à une énergie plus propre : l’électricité (20% du mix, à passer à 40%. Le reste aussi est à développer : les ENR chaleur ou non intermittentes : à passer de 10 à 40% (biomasse, ENR non intermittentes))

 

3) « En l’an 2000, il faudra construire 900 réacteurs nucléaires pour se passer du pétrole »

D’où vient ce chiffre ? Ce serait plutot 40 en plus.

58 réacteurs, pour 60Gw de puissance installée donne 41% du mix. (dont la moitié en chaleur inutilisée qu’on pourrait affecter presque gratuitement au chauffage urbain). Donc 20% du mix final peut facilement passer à 40% du mix puisque les EPR seront 30% plus puissants.

Bernard Laponche, idéologue bien connu, de parfaite mauvaise foi, tire sa gloire d’incarner l’opposition « scientifique ». Resterait à être convainquant.

Paul Quilès, qui semble bien peu connaitre le sujet, retrouve une parole qui parait bien lui manquer…

 

4) Francois de Closet, qu’on l’aime ou pas, définit bien le rapport entre risque et peur : il y a  incapacité humaine à mesurer la baisse du risque et à le relativiser avec les risques alternatifs des fossiles (pourtant une différence en millions de morts, et en mille milliards d’euros de développement social en moins   sur seulement les 30 premières années).

 

5) L’erreur magistrale de l’arret de Superphenix :

L’arret aurait été justifié ? Contre-vérités ! Après les habituels défauts de jeunesse, il a parfaitement fonctionné pendant toute la fin de son existence. Son arrêt, est, de l’avis de tous les esprits éclairés, une parfaite ineptie. L’investissement était fait, il rapportait de l’argent et de l’électricité, fonctionnait parfaitement pendant la dernière année, son démantèlement allait couter énormément d’argent avant amortissement, il permettait de disposer d’une belle avance sur les surgénérateurs qui seront de toute façon construits d’ici 2030 pour savoir recycler 95% des déchets. Il était donc dangereux de démontrer que cela marchait. On est allé jusqu’à le saboter pour empecher son redémarrage éventuel.

Donc un gage donné par Jospin à son allié Vert (D. Voynet).

Une erreur historique dont le gouvernement devrait soigneusement éviter le renouvellement: l’arrêt prématuré d’un seul réacteur nucléaire, c’est 100 millions d’euros par an en moins d’impôts et charges perçues par l’Etat et les collectivités locales, donc autant de perdu pour le financement de la transition énergétique.
Et surtout 1 milliards de gain pour la nation chaque année (nouvelles centrales et matières fossiles importées évitées, productivité gagnée, dédommagements).
Soit 10 milliards en 10 ans. Donc, la sécurité est prioritaire; dès lors qu’elle est assurée, ne soignons pas dogmatiques. Tarir l’offre pour forcer la demande à s’adapter est une très mauvaise méthode.

 

6) Le nucléaire cautionnerait la violence policière ?

Les manifestants cherchent à se victimiser. Il faut du sang pour prouver la violence de l’adversaire.

C’est plutôt l’irresponsabilité des anti-nucléaires qui crée la panique et donc la désobéissance civile. Elle ne permet pas de construire une vision mature et responsable des technologies les moins délétères comme le nucléaire, même en cas d’accident. La candeur du désir de 0 mort est infantile. Grandissons.

Les opposants prétendent qu’une alternative renouvelable est possible, que ce n’est que la faiblesse des investissements qui expliquent pour l’instant le recours au nucléaire. Grave erreur méconnaissant totalement l’évolution de la science. On ne développe une industrie que sur une technologie jugée mature. Ce n’est pas le cas quand le vent ou le soleil ne sont plus là. Aucun technicien n’arrivera à changer cela. Cessons d’espérer inutilement car on agit pas pendant ce temps là.

 

7) L’accident Three Miles Island serait la preuve que le nucléaire est dangereux en occident : c’est le contraire !

Les enceintes de confinement garantisse justement que les rejets sont minimes. Même à Fukushima, il n’y aura pas de morts dus à la radioactivité. Bien sur l’impact social (déplacement, stress,…) crée des morts (1400 au moins d’après les Japonais. C’est bien trop, mais c’est trois jours de tabac en France. Si on se passait du nucléaire, ce serait 7 millions de morts en sus du fait de la pollution, des guerres supplémentaires, et de la paupérisation. Les ENR ne rapportent pas, elles coutent. (y compris en emplois nets puisque non compétitifs).

 

8) Le fantasme du « lobby nucléaire »

Toute industrie défend ses objectifs. Le SER, lobby des énergies renouvelables est très actif pour capter la rente grandissante des subventions d’état. Les élus souvent mafieux en profitent. LA décentralisation est une aubaine. La Cour des Comptes ne devrait pas prôner un peu vite « une simplification du droit » si l’objectif de 23% d’ENR est inique.

Et le lobby public est bien plus honnête que le lobby privé. Que le meilleur gagne s’il est efficace.

Les grands corps n’ont pas à rougir d’avoir sorti la France de l’électricité fossile, sans risque important.

L’ingratitude ne doit pas nous animer. Au contraire.

 

9) « Le nucléaire fonctionne en vase clos, c’est ce que va démontrer Tchernobyl »

La dilution et l’anti-cyclone a globalement épargné la France. On y peut rien. Mais c’est forcément un complot.

Pourtant les panaches visibles sur internet sont parlant. 3 jours sur la France au lieu de 10 jours ailleurs. Mais personne ne les regarde. Et personne n’a affirmé le contraire. contrairement à la rumeur urbaine.

Même Libération a fait son mea culpa sur ses jugements hâtifs du Pr Pellerin, honnête scientifique, mais mauvais communiquant, car paraissant nier la réalité.

Corinne Lepage est peu au fait des réalités scientifiques (heureusement que d’autres avocats sont plus lucides aux gouvernement…). C’est son fond de commerce, elle l’a bien compris.

Et les journalistes emboitent le pas de tout « mensonge d’état » sans preuve aucune. L’important est le buzz et la vente des articles.

Personne ne comprend rien aux doses. Donc on nous ment forcément. Facile de nous égarer.

Pourtant c’est simple : les millisieverts sont aisés à comprendre : 100 est le tout début d’un faible risque de cancer.

La radioactivité naturelle de 20 à 50 mSv constatée dans certains pays n’engendre aucun effet.

Donc une dose de moins 1 mSv liée à Tchernobyl , même en Corse, n’implique aucun risque humain. On vit toute sa vie avec des doses bien plus fortes (Scanners, radios, vol en avion). Mais chacun veut douter, pour ne pas être « manipulé »…

 

10) L’EPR serait cher et en retard. En fait non.

Cette tête de filière a pris un temps normal si on compare avec les autres premières centrales. Les maitres d’œuvre ont simplement un peu bluffé. La construction en série résorbera aisément cet surcouts (comme la Chine le démontre chaque jour).

11) Les élus seraient achetés ? C’est bien le moins que les régions bénéficient de cette rentabilité.

Parlons en d’ailleurs : contrairement à ce qui est affirmé : le démentelement et l’enfouissement des dechets est parfaitement compris dans le prix bon marché de son électricité : moins de 64 euros, comme l’a démontré la Cour des Comptes. Contre 90 pour l’éolien, aux nuisances extansivent en ne fonctionnant que 23% du temps ! ou le solaire, à 200 euros, et 15% du temps ! Ouvrons les yeux.

 

12) « Nous produisons 30% au dessus de nos besoins ». Faux. On ne produit pas assez. Puisque 80 de l’énergie n’est pas nucléaire.

« L’électrique serait abusivement développé pour offrir des débouchés au nucléaire »

Poncif bien connu : l’électricité est utile, remplace les fossiles. Les équipements économes sont plus chers, souvent hors de porté des Français. Et cette énergie dispose d’un coefficient d’efficacité incomparable !

 

13) L’incident du Blayais : on aurait frôlé la catastrophe ? Faux. Aucun risque sérieux.

Un simple refroidissement est facile à restaurer. Deux gros tuyaux d’arrosage suffisent !

Et les groupes électrogènes sont surélevés afin d’éviter un arrêt du refroidissement en cas de marée.

Un Tsunami n’est pas une inondation. Et le confinement de l’enceinte évite le risque. Sans compter les filtre à sable qui évitent la contamination à 90%. Mieux qu’au USA.

 

14) « Une religion le nucléaire ? »

La religion peut être autant anti-nucléaire que pro-nucléaire. Il faut sortir des catéchismes.

Les Français réfléchissent. Ils sont très largement opposés à la sortie. Et de plus en plus depuis 2011.

 

15) « Les Allemands démontrent qu’on peut sortir du nucléaire ».

Ce serait une bonne nouvelle. Il est évident que c’est faux. La morts distillée par le charbon ne baisse pas. Et même elle augmente. De quoi donner un mauvais signal pour le climat. Soyons exemplaires, nous les les riches.

La baisse du nucléaire éradique donc toute chance de baisser les fossiles.

On oublie soigneusement de préciser que le solaire et l’éolien, massivement déployés à grands frais, ne produisent en fait que bien peu en moyenne ! Ce n’est pas la puissance installée qui compte. De plus la qualité du courant (variable) est plus complexe qu’on ne pense à réguler. Elle ne se stocke pas et doit être produit constamment.

L’intermittence des ENR, sans stockage, empêche tout espoir de réussite de la politique Energiewende allemande.

D’autant que le foisonnement n’existe pas. A chaque anticyclone le charbon seul produit l’électricité.

 

16) « Le prix n’intègre pas l’assurance »

Le pétrole / gaz non plus. Et eux font des milliers de morts chaque jour dans le monde !

Combien coutent les guerres du pétrole (Irak, Libye, Iran) ? combien coutent les particules mortelles en Europe ? des milliers de milliards d’euros.

Cette énergie d’avenir est porteuse d’espoir, bien plus crédible que les ENR.

Pas besoin d’avoir confiance, les faits démontrent que notre choix fut le bon.

Le modèle franco-suédois est une exception, oui.

Soyons-en fiers et développons le au lieu de mentir sciemment aux Français.

La liberté d’expression oui, pas la liberté de désinformer.

Honte à la télévision publique France 3.

Voir plutôt l’émission récente et davantage équilibrée : « le nucléaire, la grande explication » sur France 2 ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s