95% en phase avec l’accord PS- EELV ! un seul mot à changer… : « électricité »

logospseelv

Dommage ! un seul mot de divergence …

Sur 21 points, 20 points de cet accord, tous remarquables, font consensus avec le PS soit 95% de l’accord…

Mais on ne parle que des 5% de désaccord : produire massivement de l’électricité avec des EnR…

Une erreur grave ? effectivement. Et pourtant les investissements massifs dans les EnR sont vitaux pour aider le mix énergétique à sortir des énergies fossiles.

Mais pas sur l’électricité ! sur la chaleur.

Seul problème, l’isolation, les pompes à chaleur, le solaire thermique, la géothermie ou la biomasse sont beaucoup moins juteuses et rapides à déployer que d’immenses éoliennes ou parcs photovoltaïques… Les effets d’aubaine sont fabuleux.

En effet ce qu’on reproche au nucléaire, on le réplique dans l’éolien et le PV : des industries géantes gérées par des multinationales. Ce nouveau « grand capital vert », déjà décrié car ne bénéficiant principalement qu’aux élus, voir parfois à la mafia, est bien comme tous les lobbies. Il cherche à remplacer d’autres lobbies pour s’accaparer des subsides. Or le nucléaire et l’hydraulique publics sont plutôt moins corrompu. Mais il y a la technocratie : elle insupporte les libertaires Verts, tant l’autorité d’un pouvoir scientifique insupporte le soixantuitard infantile. Et le mirage d’un gain important en emplois créés sert de booster. (les emplois subventionnés disparaissent et obèrent les marges financières).

Sauf que cela se fait avec l’argent de nos impôts en temps de crise ! des subventions par milliards, aux frais des consommateurs et contribuables. En effet, l’intermittence de certaines EnR, malgré des progrès techniques (qui maintenant plafonnent dans l’éolien), implique de très faibles rendements (moins de 22% sur terre et 33% sur mer en moyenne) et donc des centrales au charbon et gaz en backup qui tournent 70% du temps, surtout vu l’absence prouvé d’un foisonnement à l’échelle du pays ou de l’Europe. Et les EnR, au delà de 20% ne peuvent être relayées par le nucléaire sans frais énormes. Comble de malice, cette énergie est toujours prioritaire et le nucléaire doit restreindre sa production impliquant une apparente baisse de rentabilité.

La conclusion est donc claire :

« III. 2) Rééquilibrer la production française d’électricité en faveur des énergies renouvelables »

est à remplacer par :

« III. 2) Décarboner l’énergie et rééquilibrer la production française de chaleur en faveur des énergies renouvelables »

Mais il est vrai que la démocratie a ses règles…

1497795_3_0730_la-secretaire-nationale-d-europe-ecologie-les

1) Les luttes internes du PS en 2010 ont d’abord incité Martine Aubry, en position de faiblesse, à chercher un allié extérieur : Les Verts dont l’identité s’est forgée contre le nucléaire, pas contre les fossiles, le vrai danger planétaire. Il est vrai que l’avenir de EELV semblait prometteur. Peine perdue, après la défaite de Nicolas Hulot, leur candidate ne présentait plus de danger. Depuis, la courroie de transmission, le pole écologique, surf sur la vague. Y-a-y-il des conflits d’intérêts ? on se le demande vu l’empressement à obtenir des postes et les 10 milliards € gaspillés dans l’off shore. Quant à ses fondateurs, leur CV est parfois suspect. (comme Eric Loiselet cité ici…).

Tant qu’un courant écologiste réellement socialiste n’aura pas émergé et que des figures (plus jeunes que Rocard ou Chevenement) de stature nationale n’auront pas émergé pour incarner une expertise environnementale au PS et éviter une sous-traitance servile, la dérive se poursuivra.

Cela peut ressembler au présent RESSEC et revendique des valeurs vertueuses :

– productivisme soutenable (Saint Simonien),

– privilégier le social plutot que le libéral : accompagner les mutations (isolation clé en main, subventions VE)

– maintenir une industrie publique plutot que privatiser l’énergie.

En attendant, on parle surtout de régulation par les prix au dépend du social (bonus pour les riches / malus pour les classes moyennes, et qui traite les fossiles comme l’électricité même si elles économisent massivement le CO2, taxe CSPE toujours en augmentation).

Et on s’égare à l’assemblée : pas de refonte de la RT2012 pour prendre en compte le CO2, pas de TVA assez réduite sur les travaux d’isolation, cavaliers législatifs nocturnes sur l’assouplissement honteux des Zones de Développement de l’Éolien Terrestre heureusement bloqué à temps, loi Nome qui tarde à être dénoncée).

Et c’est la planète qui en pâtit : nuisances massives pour les populations proches des éoliennes (vibrations, dépréciation des habitations), dopage pour le charbon chinois pour produire du PV, produits chimiques plus pérennes que ceux radioactifs, énergie « grise » 20 fois plus polluante en béton et acier pour l’éolien, nécessité de multiplier largement les lignes à hautes tension (non enterrées), neutralisation de territoires supérieurs à ceux (temporaires) de Fukushima.

P-_20_dessin-nucleaire-hollande-ps-eelv-Ixene

Illustration SDN

2) La lutte pour gagner les élections présidentielles de 2012 ensuite.

Comme le disait Laurence Rossignol, comment voulez-vous vous démarquer de Sarkozy si vous êtes pro-nucléaire ?

Les électeurs décroissantistes sont un précieux enjeu quand une élection se joue à 1%. Les autres, manipulés par la peur exagérée de Fukushima, pensent de bonne foi qu’on devrait diminuer le nucléaire sans réaliser que le piège du gaz/charbon se refermera inexorablement sur les pays vulnérables comme la France. (peur il est vrai difficile à surmonter tant la compréhension est exigeante : faibles doses, confinement, déchets, démantèlement, coûts et subventions, dépendance nationale et autonomie des stocks, risques naturels et terrorisme, distinction civile et militaire, non prolifération, cogénération, Gen IV ). Malgré les efforts et les progrès techniques, les EnR sont consubstantiellement incapables économiquement de remplacer le nucléaire sans un recours important au gaz ou au charbon.

Reste à savoir si les principes de réalité vont renouer avec le PS d’ici 2017.

Cela dépendra-t-il de l’alliance avec les Verts ?

ou du poids du PC (pro-nucléaire avec la CGT) dans le Front de gauche, qui lui aussi a compris la facile manipulation de l’opinion ?

En effet, il serait catastrophique à tous points de vue de céder sur notre meilleur atout pour s’éloigner des énergies fossiles et donc du CO2, de la dette, du chomage et de la précarisation : l’énergie électronucléaire est une énergie d’avenir, tout comme les EnR propres.

Il faut donc toutes les développer, chacune des deux à hauteur de 40% de notre énergie afin de réduire les fossiles en les diminuant de 80 à 20% d’ici 2050. Mais surtout ne pas investir massivement en France dans l’éolien ou le PV qui sont très chers et intermittents et favorisent donc, faute de stockage, le gaz et le charbon au dela de 20% du mix énergétique !

La cour des comptes a démontré que les couts annexes sont globalement maitrisés pour le nucléaire, et que son prix se stabilisera autour de 75 € le MWh alors que l’éolien sera à 130 € en incluant le backup gaz et les lignes à haute tension, sans parler du PV qui ne remboursera jamais le charbon chinois dépensé pour le produire si on parle du CO2 économisé, puisque presque absent du nucléaire…

Ouvrons les yeux.

——————————————————————————————————————————————-

Le texte :

http://idf.eelv.fr/files/2011/11/accord-2012-EELV-PS.pdf

Introduction : nos valeurs partagées et nos priorités fondent notre contrat de mandature
I – D’abord, dominer la finance et réorienter l’Europe pour un monde plus solidaire
1) Reprendre la main sur le système bancaire
2) Doter l’Europe d’une stratégie offensive et défensive dans la mondialisation
3) Promouvoir un multilatéralisme rénové et durable
II – Imaginer un nouveau modèle de développement économique, social et écologique
1) Produire autrement
2) Travailler tous, travailler mieux
3) Rendre l’impôt plus juste, plus citoyen, plus écologique
III – Faire de la transition énergétique une urgence et une chance
1) Donner la priorité à l’efficacité énergétique
2) Rééquilibrer la production française d’électricité en faveur des énergies renouvelables
3) Réussir la révolution des transports
IV – Améliorer la vie quotidienne des Français et préparer l’avenir de notre jeunesse
1) Faire de l’éducation la priorité nationale et du savoir le levier du redressement
2) Renforcer le pouvoir d’achat
3) Permettre l’accès à la santé partout et pour toutes et tous
4) Rendre le logement accessible et durable, réinventer la ville
5) Garantir le droit à la sécurité et à la justice, lutter contre les discriminations
6) Défendre et développer les services publics
V – Bâtir une République nouvelle
1) Refaire de la séparation des pouvoirs la matrice de notre République.
2) Il faut aussi rendre notre démocratie plus vivante et à l’image de la société.
3) La République nouvelle sera décentralisée.
4) Pas de République nouvelle sans indépendance réelle pour la justice.
5) La démocratie suppose le véritable pluralisme des médias.
6) Bâtir, une République nouvelle, c’est redonner sa voix au peuple.

Publicités

2 réflexions sur “95% en phase avec l’accord PS- EELV ! un seul mot à changer… : « électricité »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s